23 novembre 2007

Taurecen (ou chevomme)

Enfant, je possédais un livre illustré sur les animaux.

Rien d'extraordinaire à cela si ce n'est que cet ouvrage obéissait à un principe simple et malicieux qui en rendait l'usage totalement ludique : en effet, chaque page était séparée en deux selon un axe horizontal.

Ainsi le jeune lecteur que j'étais pouvait se délecter des nombreuses combinaisons qu'offrait ce système d'association par moitié de pages.

Un exemple ?

Imaginons que nous nous trouvions à la page traitant du crocodile. Sur la page de gauche nous aurions un bref descriptif de l'animal, sur celle de droite une représentation de celui-ci. Le nom de l'animal était imprimé à la verticale, chevauchant les deux moitiés de la page comme son descriptif et son image.

En tournant une des moitiés de page (et seulement une moitié) je faisais ainsi apparaître de merveilleuses chimères totalement improbables. Si la page suivante traitait du kangourou, par exemple, deux combinaisons possibles se présentaient : kancrodile ou crogourou (selon la moitié de page tournée).

Images, noms, définitions : les auteurs (dont j'ignore hélas le nom) avaient eu l'ingéniosité de faire en sorte que toutes les combinaisons s'imbriquent parfaitement les unes avec les autres. Ce qui donnait une apparence de cohérence à ces descriptions souvent désopilantes.

L'une des créatures qui provoquait à coup sûr chez moi une hilarité toujours renouvelée mariait le cochon et le canard. Allez savoir pourquoi...

conard

Mais trêve d'anecdotes.

Si j'évoque tout ceci, c'est simplement parce que le souvenir de l'ouvrage s'est présenté à moi alors que j'essayais récemment de donner forme à une de mes visions (inspirée au départ d'un exercice sur la créature mythologique du centaure). Si on renverse les attributs typiques du centaure, on obtient une nouvelle créature tout aussi troublante (c'est mon point de vue).

taurecen

Taurecen ou chevomme, peu importe.

Ce qui m'intringue, c'est de savoir avec précision quels sont les attributs caractéristiques de cette créature.

Est-il doué de parole ? Bipède ? Herbivore ? Trotte-t-il ? Est-il doué d'une forme de pensée qui le rend sensible aux questions métaphysiques ou esthétiques ? Est-il enclin à la course ? etc.

Est-il, pour résumer, possible de dresser une description du chevomme ?

Si des taxinomistes tombant sur cette page se sont déjà intéressés à la question, je leur serais reconnaissant de bien vouloir me faire profiter de leurs conclusions.

D'avance, merci.

Posté par arthur deluxe à 15:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Taurecen (ou chevomme)

    salut arthur,

    comme une sorte de "hot potatoe" qu´on doit envoyer et les autres doivent renvoyer á la fois dans leurs blogs, il est arrivé au mien le titre "si ton esprit etait une demeure, comment serait- il?"...il faut que tu ecrives/déssines sur ca. je viens de t´envoyer le hot potatoe "if your mind was a home, how would it be?". voilà...! suprise us, wow us!

    A +

    Posté par karlatone, 24 novembre 2007 à 09:22 | | Répondre
  • Cher monsieur,
    Je suis taxi de profession et mon rôle a évolué, travaillant la nuit et ne pouvant jamais dormir, je me suis vu assigné un rôle que nul être dans son état normal n'aurait accepté. Je transporte et fait voyager, toutes les créatures qui hante l'esprit de mes anciens clients, je les amène à mauvais port, là où dorment à jamais les esprits malveillants. J'ai donc tout loisir de discuter avec ces créatures et je peux vous affirmer monsieur que l'alchimie composée par deux êtres normalement impossible à lier (c'est en tout cas ce que les scientifiques concluent dans leur hâtive recherche de preuves), cette alchimie opère une véritable bombe de conscience et je leur prête plus de vertus qu'à la plupart des humains que je transportais auparavant. Malheureusement seul les taxi des bêtes peuvent ainsi en tirer profit...l'humanité est en perdition, croyez-en les créatures !!!

    Posté par R. le taxi, 24 novembre 2007 à 10:00 | | Répondre
  • Des taxis, des patates chaudes. Tout est bien.
    Prenez garde à ce que ces dernières n'aillent pas finir leur course sur les pare-brise de ces premiers : cela fait désordre.
    Si vous avez encore besoin de mes conseils, n'hésitez pas.

    Posté par Arthur D., 25 novembre 2007 à 12:03 | | Répondre
Nouveau commentaire