17 décembre 2007

Scorzesse

01

Les misogynes rechignent à admettre son existence.

02

Qu'une femelle soit pourvue d'un si magnifique dard, évidemment, ça peut être blessant.

Ceci dit, reste prudent, ô mâle fier et sublime quand, aux joies du baiser tu succombes !

03

De l'objet de tes délices, veille à toujours dénombrer les membres inférieurs.

Et n'en néglige pas les balancements.

Posté par arthur deluxe à 23:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Scorzesse

    Belle

    Encre de chine sur papier recyclé ?
    Cette muse amusée file-t-elle au musée ?
    Elle en est plus que belle vraiment cette Scorzesse.
    Même s'il au final, elle n'a qu'une seule fesse.

    Posté par Sebou, 18 décembre 2007 à 11:18 | | Répondre
  • Plume, encre aquarellable couleur sanguine sur papier zarb (un carnet qui m'a été offert l'an dernier). Ca fait vaguement parchemin, avec des aspérités de surface. Du coup plein d'accidents au passage de la plume formant des irrégularités d'épaisseur et de densité que j'aime bien.
    Merci pour le compliment à la scorzesse, je transmettrai (tu peux l'appeler gonpion, si tu veux aussi).
    Une seule fesse ?
    Je dois avoir mis trop d'encre à certains endroits.
    Ou peut-être les scorzesses n'ont-elles qu'une seule fesse...
    Faudra se renseigner.

    Posté par Arthur D., 18 décembre 2007 à 12:57 | | Répondre
  • Sirène ?

    Chapeau bas pour le graphisme et le propos. (Vrai aussi pour l'ensemble de ce blog que je découvre grâce à une amie qui m'est chère)

    Au total on est très près de la Sirène ... c'est fou tout de même comme un simple dard peu changer le cours et le sens des choses ... mais pas le nombre de fesse. J'en vois bien deux ! Ou peut-être qu'envers et contre tous je m'obstine à en voir deux parce que j'ai envie d'en voir deux.
    Malgré les dangers supposés que fait courir cette belle qui se contorsionne on a envie de se laisser tenter. Le danger doit sans doute faire partie du plaisir. Du notre comme du sien, à elle, quand bien même l'image du milieu semble dire la souffrance de celle qui a conscience de faire souffrir ...

    Espérons que la belle ne finisse pas déjà au musée. Son père empaillé saurait-il lui créer des compagnes d'aventures ?

    C'est tout pour aujourd'hui.

    Eric.

    Posté par Eric, 14 janvier 2008 à 14:48 | | Répondre
  • Merci.
    Je suis ravi de savoir que je ne suis pas le seul à apprécier ces créatures.
    Le père est un peu lunatique. Il faut voir...

    Posté par Arthur D., 14 janvier 2008 à 22:38 | | Répondre
  • dans la lune

    Si le père n'était pas lunatique sans doute n'aurait-il pas imaginé une telle créature. La créativité s'accommode mal du plancher des vaches ... il faut bien être un peu dans la lune pour créer une Sirène d'eau aux allures de scorpion terrestre.
    Tant que tes voyages dans les corps célestes nous permettent de rêver ... à d'autres corps terrestres le lunatisme devient une qualité!

    C'est tout pour aujourd'hui.

    Posté par Eric, 15 janvier 2008 à 13:14 | | Répondre
Nouveau commentaire